Published: Jeu, Août 31, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Le nouveau PDG d'Uber pourra-t-il enrayer sa chute ?

Le nouveau PDG d'Uber pourra-t-il enrayer sa chute ?

Khosrowshahi remplace l'emblématique patron et fondateur d'Uber Travis Kalanick, poussé vers la sortie après une série de scandales.

" Le fait de participer au vote pour choisir le prochain CEO d'Uber a constitué un moment important et je ne pouvais pas être plus heureux de passer le flambeau à un tel leader source d'inspiration", assure Travis Kalanick cité par Reuters.

Il est accusé par le fonds Benchmark Capital Partners, gros investisseur, d'avoir manoeuvré auprès de la direction pour revenir. Jeff Immelt était, lui, considéré comme le candidat de la faction souhaitant le retour à long terme du cofondateur d'Uber. Finalement, c'est le directeur général d'Expedia qui a été nommé à la tête de l'entreprise. Valorisée à presque 70 milliards de dollars, l'entreprise a passé l'été. Mais l'agence de presse se réfère à une affaire datant de 2014, où une Indienne avait été violée par un chauffeur d'Uber, avant que l'entreprise n'entre en possession de son dossier médical.

"Comme vous le savez à présent, Dara Khosrowshahi s'est vu proposer la direction d'Uber". En 1998, il est repéré par le magnat du divertissement Barry Diller, qui l'embauche. Celui-ci fait grossir la société par une stratégie de croissance externe agressive, réalisant plus d'une trentaine de rachats en dix ans. Expedia a notamment racheté le concurrent direct d'Airbnb, Home Away, et le site de réservation Orbitz.

More news: La situation se dégrade sur le front de l'Est — Travailleurs détachés
More news: Bruno Le Maire: "J'ai connu beaucoup de difficultés"
More news: Code du travail : 63 % des Français n'ont pas confiance en Emmanuel Macron

Le gouvernement américain a également ouvert cette année une enquête pénale contre Uber, soupçonné d'avoir utilisé un logiciel pour permettre à ses chauffeurs d'éviter de se faire repérer par les autorités dans les zones dont il est exclu. Expedia a ainsi atteint des chiffres en matière de diversité meilleurs que la majorité de l'industrie, avec 33 % des femmes à des postes à responsabilité et 24 % à des postes techniques.

Agé de 48 ans et Iranien d'origine, Khosrowshahi devra notamment redorer un blason terni tant auprès des utilisateurs que des investisseurs tout en redonnant confiance à des salariés ébranlés par la multiplication des polémiques entourant la société et son fondateur controversé Travis Kalanick.

Arrivé aux Etats-Unis avec ses parents en 1978 pendant les troubles qui ont précédé la révolution islamique en Iran, Khosrowshahi est un ingénieur de formation qui est décrit par ses proches comme un homme amical, persévérant et sachant conserver son sang-froid en période de stress.

Like this: