Published: Ven, Août 04, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Le journaliste Loup Bureau, écroué pour terrorisme, formé à Lannion — Turquie

Le journaliste Loup Bureau, écroué pour terrorisme, formé à Lannion — Turquie

Depuis le 1er août, le journaliste français Loup Bureau est placé en détention dans une prison turque.

Le point de passage de Habur est situé à moins de 20 km du nord-est de la Syrie, sous le contrôle des miliciens kurdes syriens des Unités de protection du peuple (YPG). Il aurait également eu sur lui une liste intitulée "Liste de distribution d'arme". Loup Bureau, en passe de terminer ses études à l'Institut des Hautes Études des Communications Sociales à Bruxelles, a été arrêté la semaine dernière au poste-frontière de Habur entre l'Irak et la Turquie, en possessions de photographies et d'interviews avec des combattants kurdes syriens des YPG, selon l'agence de presse Anadolu mercredi 2 août.

Le jeune journaliste a été présenté mardi devant un tribunal de Sirnak où il a été placé en détention pour assistance présumée à une organisation terroriste. C'est pour ce reportage au Kurdistan réalisé il y a plus de trois ans et diffusé sur la chaîne TV5Monde que le reporter aurait été interpellé par les autorités turques.

En cause, ses liens supposés avec des militants et soldats kurdes du PKK, considéré comme organisation terroriste par la Turquie et une partie de la communauté internationale.

More news: 27 départements en vigilance orange — Orages et canicule
More news: L'hommage de Lionel Messi à Neymar — FC Barcelone
More news: Venezuela: plusieurs morts dans des manifestations, un dirigeant de l'opposition tué

"On lui reproche d'avoir essayé de faire son travail, d'avoir couvert la question kurde qui est une question majeure au Proche-Orient", explique Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l'Est-Asie centrale de Reporters sans Frontières (RSF), au micro de France Info. Son homologue turc en charge du dossier a pu voir le journaliste en prison.

"Nous suivons avec la plus grande attention la situation de notre compatriote détenu en Turquie et sommes en relation avec sa famille", a indiqué à l'AFP le ministère français des Affaires étrangères.

L'EFJ et l'IFJ rappelent aussi que Deniz Yücel, le correspondant en Turquie du quotidien allemand Die Zeit "est lui toujours derrière les barreaux depuis février", et qu'un autre journaliste français, Olivier Bertrand, qui effectuait un reportage sur l'après-coup d'Etat pour le média en ligne Les Jours, avait été expulsé en novembre. RSF "appelle les autorités turques à le remettre en liberté au plus vite" et "attend de l'Union européenne et de ses pays membres une attitude beaucoup plus ferme et beaucoup plus claire sur la répression à laquelle on assiste en Turquie".

Like this: