Published: Ven, Août 11, 2017
Culture | By Renaud Astier

Dandy numérique L'écrivain Gonzague Saint Bris meurt en voiture

Dandy numérique L'écrivain Gonzague Saint Bris meurt en voiture

Figure du romantisme absolu des années 70, Saint Bris a écrit de nombreuses biographies, d'Alexandre Dumas à Balzac, en passant par Flaubert et La Fayette. En 1983, il fut à l'origine de la création du festival du film romantique de Cabourg. Pour quelles raisons? Sa compagne de 40 ans, Alice Bertheaume, qui se trouvait au volant, a-t-elle voulu éviter un animal qui traversait la route? Il a indiqué avoir vu le moteur à plusieurs mètres de la voiture sur la chaussée.

"On n'arrive toujours pas a réaliser, notre première réaction a été de dire que la Forêt des Livres sans Gonzague ne pouvait pas exister". C'était quelqu'un de très facétieux.

Gonzague Saint Bris était avec sa famille le propriétaire du château du Clos Lucé, à Amboise, où est mort Leonard de Vinci. " C'était un vieux complice".

Historien, romancier, essayiste, journaliste, Gonzague Saint-Bris est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages, dont 20 biographies.

More news: PSG : Neymar "appartient au passé", clame le président du Barça
More news: Uhuru leading in Kenyan polls, Raila blames "system failure" — UPDATE
More news: Ligue 1 : PSG - Amiens SC, les compos d'équipe (avec Areola et Pastore)

En 1995 Gonzague Saint-Bris avait créé un festival littéraire gratuit et ouvert à tous: "La Forêt des Livres", à Chanceaux-près-Loches. Parfois qualifié de "Woodstock de la littérature" il se déroule dans un domaine forestier du village de Chanceau-près-les-loches. L'écrivain avait pour ambition de rendre l'histoire accessible. En 2002, son roman "Les Vieillards de Brighton" (Grasset) avait été couronné par le prix Interallié.

"Les Aristocrates rebelles" qui demeurera son ultime livre dresse les portraits d'êtres "nés avec un nom et des privilèges mais ont choisi leur propre destin, au risque de tout perdre".

Agé de 69 ans, l'auteur et écrivain a d'abord été journaliste au Maroc (Vigie marocaine), puis en France (La Nouvelle République, Europe 1, Le Figaro), avant de devenir directeur du développement du groupe Hachette Filiparcchi Medias (1987-2001).

Like this: