Published: Mer, Août 09, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Cédric Herrou condamné à quatre mois de prison avec sursis — Migrants

Cédric Herrou condamné à quatre mois de prison avec sursis — Migrants

Le parquet d'Aix avait requis huit mois de prison avec sursis à son encontre lors du procès en appel le 19 juin.

En première instance, Cédric Herrou avait écopé d'une peine de 3000 euros d'amende avec sursis, pour "aide à l'immigration clandestine".

Il lui était aussi reproché d'avoir installé sans autorisation, aux côtés de l'association Roya citoyenne, une cinquantaine de migrants, dont vingt-neuf mineurs, dans un centre de vacances désaffecté depuis plus de dix ans appartenant à la SNCF. Des faits pour lesquels la cour d'appel l'a reconnu coupable et condamné à 1 000 euros de dommages et intérêts.

More news: PSG : Neymar ne jouera pas face à Amiens
More news: Résultats provisoires des législatives — Sénégal
More news: Netflix s'empare de l'éditeur de comics Millarworld

Cédric Herrou, pour sa part, assume totalement ses actions en faveur des migrants et réfugiés qu'il aide à traverser la frontière italo-française dans la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes).

"C'est le rôle d'un citoyen en démocratie d'agir quand il y a une défaillance de l'État", a déclaré M. Herrou en arrivant à la cour d'appel d'Aix-en-Provence (sud-est de la France), devant laquelle l'attendaient une trentaine de militants. Il va se pourvoir en cassation. "C'est une politique d'extrême droite". "Ils n'ont qu'à me mettre directement en prison, ce sera plus simple", a-t-il poursuivi. Si l'immigration venait du nord de l'Europe, la justice n'agirait pas comme ça, il y a un racisme d'État.

Né en 1979, ce jeune homme mince, barbu et à lunettes, incarne pour ses partisans un héros au grand coeur, alors que ses détracteurs voient en lui un irresponsable.

Like this: