Published: Lun, Juillet 03, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Tebboune représente le président Bouteflika aux travaux du sommet de l'UA

Tebboune représente le président Bouteflika aux travaux du sommet de l'UA

"Conformément à la teneur du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI devant le 28e Sommet de l'Union africaine (UA), en janvier 2017 à Addis-Abeba, le Maroc s'est engagé dans le débat avec un esprit constructif, une approche positive pour contribuer à l'Agenda africain en matière de paix, de stabilité, de sécurité et de développement", avait souligné le chef de la diplomatie marocaine.

La conférence sera, en outre, l'occasion d'élire le reste des membres de la commission africaine et de renouveler la composition du conseil consultatif de lutte contre la corruption et celle de la commission africaine pour les droits de l'homme et des peuples, lit-on samedi dans un communiqué du département des Affaires étrangères. La 29e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine clôturera ensuite le Sommet, avec une déclaration finale des différents travaux.

Fin avril, à Conakry, la capitale guinéenne, une réunion à ce propos avait été organisée en présence de Paul Kagamé, Moussa Faki, le président tchadien Idriss Déby et son homologue guinéen Alpha Condé, par ailleurs président en exercice de l'UA.

Remarques faites par M. Mahamat en marge de la 29ème session ordinaire du Sommet de l'Union africaine qui s'est ouverte mardi 27 juin à ADDIS-ABEBA et se poursuivra jusqu'au 4 juillet.

More news: Donald Trump fait une remarque sexiste à une journaliste irlandaise
More news: Les vœux de Donald Trump aux musulmans — Aïd El Fitr
More news: Lyon : Le capitaine lyonnais vers l'AS Rome ?

Et de souligner que ces assises, auxquelles le Maroc prend part en tant qu'Etat membre après son retour à sa famille institutionnelle en janvier dernier, étaient aussi une opportunité pour le Royaume d'exprimer ses positions et de coordonner avec plusieurs pays pour que l'UA soit une tribune qui agit avec "efficacité" et avec "plus de représentativité".

La recherche des voies et moyens pour lutter contre la crise économique et sécuritaire que traverse certains pays membres et la réforme de l'UA sont les grands sujets à l'ordre du jour de la Conférence des Chefs d'Etat et Gouvernement. Une " urgence " selon lui, qui est la condition à toute action décisive.

Autant dire qu'investir dans la jeunesse, particulièrement dans les jeunes femmes et les jeunes filles est non seulement une obligation juridique, mais aussi une priorité de développement, pour assurer une croissance inclusive durable sur le continent.

Like this: