Published: Lun, Juillet 31, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Remake La députée LREM Laurianne Rossi frappée sur un marché à Bagneux

Remake La députée LREM Laurianne Rossi frappée sur un marché à Bagneux

L'assaillant a été maîtrisé et placé en garde à vue. "Respecter les élus, c'est respecter la République", a écrit Emmanuel Macron.

Ce matin, alors qu'elle distribuait des tracts sur un marché à Bagneux (Hauts-de-Seine), cette députée de la République en marche a été agressée par un passant.

"L'homme était " clairement hostile à la politique du gouvernement " et a critiqué " la couverture médiatique orientée en faveur d'Emmanuel Macron ", explique la députée.

More news: Son "Valérian" cartonne en France et séduit la critique — Luc Besson
More news: La pole position pour Vettel, les Ferrari devant — GP de Hongrie
More news: PSG - Mercato : Barça, Thiago Silva lâche un aveu sur Neymar

Il faut croire qu'à force de ventiler ses sujets de colère, l'homme s'est lui-même auto-convaincu qu'il avait des raisons d'être fâché tout rouge puisque soudain, il a dérapé: "J'ai commencé à lui répondre, mais je n'ai pas eu le temps de finir". L'agresseur a été interpellé quelques mètres plus loin grâce à l'intervention des commerçants et de militants En Marche!. D'après elle, l'agresseur lui aurait asséné un violent coup de poing dans la tempe droite avant de prendre la fuite. "Personne ne l'avait vu venir, j'étais sonnée", ajoute-t-elle. Quelques heures après son agression sur le marché de Bagneux, près de Paris, la députée Laurianne Rossi s'est confiée à plusieurs médias.

"Très sonnée". La député La République en marche s'est dite "très sonnée" par les événements "mais déterminée à garder contact avec le terrain".

"Deuxième femme politique brutalisée, trop c'est trop!", a réagi, également sur Twitter, la présidente Les Républicains de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, en référence à l'agression de Nathalie Kosciusko-Morizet lors d'un déplacement sur un marché parisien mi-juin, dans le cadre de sa campagne pour les élections législatives. Son agression "semble sans gravité corporelle", indique l'AFP.

Like this: