Published: Ven, Juillet 07, 2017
Économie | By Estienne Trouve

Nicolas Hulot vise la fin du diesel et de l'essence d'ici 2040

Nicolas Hulot vise la fin du diesel et de l'essence d'ici 2040

Parmi les principales mesures annoncées, ce sont évidemment celles concernant l'automobile que nous attendions le plus, avec la craintes de nouvelles sanctions (fiscales) à l'encontre des usagers de la route. Ce plan est présenté par le ministre comme une "colonne vertébrale " et non comme une fin en soi. Cette promesse a été faite ce jeudi par le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot qui présentait son plan d'action pour lutter contre le réchauffement climatique. Il a notamment annoncé la fin de la vente des voitures essence et diesel d'ici 2040 et la mise en place d'une prime pour l'achat d'un véhicule moins polluant. Le montant de la prime n'a pas encore été communiqué. "D'autres pays comme l'Inde, les Pays-Bas ou la Norvège se sont dotés d'objectifs très proches". Tous les Français modestes, "qui ont du mal à se chauffer" se verront proposer un diagnostic. "Dans ce (.) délai de dix ans, on va faire disparaître tout ce qu'on appelle les passoires thermiques", a-t-il dit, relevant que "le sujet de l'efficacité énergétique est un sujet où tout le monde gagne", dont "la rentabilité n'est pas compliquée à démontrer".

Le gouvernement "veut aider les Français à produire et consommer leur propre électricité", a-t-il également fait valoir. Elle s'accompagnera de contrats de transition écologique.

Tout d'abord, Nicolas Hulot a affirmé que le plan visait à rendre "irréversible l'Accord de Paris". Fin de l'été, début automne, une loi sera présentée au Parlement pour mettre fin aux permis d'exploitation de pétrole et de gaz. Il est de notre devoir de dépasser nos objectifs, d'aller plus loin, plus vite. Les gisements actuellement exploités étant amenés à se tarir, " en 2040 il en sera terminé " de la production d'hydrocarbures en France, a assuré Nicolas Hulot. Mais cela ne devra pas être compensé par une hausse de la production de carbone.

More news: Un contrat très important avec la Chine — Airbus
More news: Manifestations contre le Sommet du G20 en Allemagne
More news: 20 mesures marquantes du discours d'Edouard Philippe

L'objectif prévu lors du mandat de François Hollande d'atteindre un prix du carbone de 100 euros la tonne d'ici à 2030, via la contribution climat énergie (CCE), sera " dépassé ", a confirmé M. Hulot, dans la lignée de ce qu'avait annoncé le Premier ministre mardi. Des assises de la mobilité se tiendront à la rentrée sous l'égide de la ministre des transports, en vue d'adopter une loi d'orientation en 2018. Les voitures avec des moteurs diesel et des moteurs à essence à cesser de vendre en France d'ici 2024. Selon le ministre, les conditions sont réunies pour amorcer cette " véritable révolution ".

La question de l'artificialisation, soit l'occupation des sols en France, a elle aussi été écartée du plan, alors que Nicolas Hulot n'a cessé de dire que les puits de carbone naturels -forêts, terres, océans, tourbières- étaient essentiels pour parvenir à la neutralité carbone en 2050.

Like this: