Published: Mer, Juillet 05, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Les tensions s'accroissent avec le président américain — Corée du Nord

Les tensions s'accroissent avec le président américain — Corée du Nord

La Corée du Nord a renouvelé ses essais balistiques en tirant un nouveau missile, atteignant une altitude de 2.802 km en direction de la mer du Japon, ce mardi 4 juillet. Le missile Hwasong-14 tiré depuis l'aéroport de Panghyon a parcouru 930 km, le vol a duré 40 minutes. Des responsables sud-coréens et japonais ont toutefois indiqué qu'ils étudiaient les données disponibles pour déterminer s'il s'agissait effectivement d'un ICBM.

Au dire de Tokyo, l'arme s'est abîmée dans sa zone économique exclusive, au large de la côte ouest de l'archipel.

Certains experts estiment que ce tir est raté et doutent de la capacité de Pyongyang à miniaturiser une tête nucléaire pour la monter sur un missile, ainsi que de sa maîtrise de la technologie de rentrée dans l'atmosphère. Mais la Chine semble peu enthousiaste à l'idée d'imposer des mesures susceptibles de destabiliser la Corée du Nord. "Effectivement, des portions du territoire américain qui sont dans le Pacifique pourraient être sous le feu de ce genre de missiles" intercontinental, avait expliqué sur LCI François Géré, professeur à Paris 3 Sorbonne Nouvelle et spécialiste en géostratégie, avant l'annonce nord-coréenne".

Images du régime nord-coréen montrant le leader Kim Jong-un jubilant après le tir réussi du missile.

Au cours de ses entretiens à Washington avec le président sud-coréen, Donald Trump a appelé à "une réaction déterminée" face au régime nord-coréen. Un tel missile posséderait une portée maximale de l'ordre de 6700 kilomètres en fonction d'une trajectoire standard, précise-t-il. "La provocation, c'est dans l'ADN de la Corée du Nord".

More news: EN DIRECT - Tour de France 2017
More news: Au moins 20 morts dans l'explosion de voitures piégées à Damas — Syrie
More news: [VIDÉO] Quand Donald Trump frappe... CNN

" C'est quelque chose de gros - on dirait que la Corée du Nord a testé un ICBM ", écrit-il dans un courriel".

D'après les calculs, ce missile pourrait franchir une distance de 5500 km. "Peut-être que la Chine va-t-elle imposer un geste lourd à la Corée du Nord et mettre fin à ce non-sens une bonne fois pour toutes", a ajouté le 45e président des États-Unis. Mardi, des dirigeants chinois ont critiqué le test de missile, affirmant qu'il violait les règles des Nations unies.

A Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères s'est borné à déclarer, ce mardi, que la Chine "observe les développements de la situation". Les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud ont fourni des chiffres similaires.

Ce sujet sera certainement abordé lors de la réunion du G20 qui s'ouvre vendredi à Hambourg, en Allemagne. "Cela n'arrivera pas!" a-t-il tweeté.

Like this: