Published: Dim, Juillet 16, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Les homosexuels sont "des démons", estime le président tchétchène

Les homosexuels sont

Alors que son administration est accusée de kidnapper et d'exécuter des homosexuels, le leader tchétchène persiste dans le déni.

Malgré son agacement, le président tchétchène a tout de même répondu à la question, affirmant qu'il "n'y a pas ce genre de personnes ici". Nous n'avons pas de gays et s'il y en a, emmenez-les au Canada. "Emmenez-les loin d'ici pour que nous n'en ayons pas chez nous, pour purifier le sang de notre peuple".

Et lorsque le journaliste le questionne sur les "histoires", racontant les tortures de jeunes homosexuels, le président tchétchène répond: "Ils sont le démon".

More news: Tour de France # 14 : Matthews en costaud
More news: Federer et Cilic s'affronteront en finale — Wimbledon
More news: Steve Mandanda fait officiellement son retour à l'OM — Mercato

Relancé par le journaliste de HBO, le président de la République de Tchétchénie, membre du parti Russie Unie et fervent supporter de Poutine, a franchi encore un cran dans la violence de ses propos: "Ce sont des démons, ils sont à vendre, ce ne ne sont pas des hommes". Que Dieu les maudisse pour ce dont ils sont accusés. "Ils en répondront devant le 'Tout-Puissant' pour cela", a-t-il lancé.

Début avril, le journal russe indépendant Novaya Gazeta révélait que des centaines d'homosexuels étaient arrêtés et torturés dans des prisons secrètes en Tchétchénie. A la suite de ces accusations, plusieurs pays occidentaux se sont mobilisés. Un premier réfugié, accueilli fin mai en France, confirmait les persécutions en Tchétchénie.

Like this: