Published: Mar, Juillet 11, 2017
Économie | By Estienne Trouve

Finalement la réforme commencera dès 2018 — Taxe d'habitation

Finalement la réforme commencera dès 2018 — Taxe d'habitation

Lors de son discours de politique générale, Edouard Philippe avait été prudent sur la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Attendez de voir les arbitrages qui seront faits par le président de la République. Alors que son report avait un temps été envisagé, l'exonération de la taxe d'habitation des ménages pour 80% des ménages aura bien lieu dès 2018.

Les réformes de la taxe d'habitation et de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), deux promesses de campagne d'Emmanuel Macron, seront mises en oeuvre à partir de 2018, a-t-on appris lundi auprès du ministère de l'Economie et des Finances. La réforme de l'ISF consiste à extraire le capital financier du calcul, pour ne plus se baser que sur le patrimoine immobilier. "On peut les baisser tout de suite", a déclaré M. Le Maire. Mais lors de son discours politique général à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe avait annoncé que ces mesures allaient être reportées à plus tard. Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, avait justifié l'annonce en indiquant à tort qu'Emmanuel Macron n'avait jamais fixé de calendrier.

Quant à la réforme de l'ISF, qui vise à exclure de cet impôt les valeurs mobilières (y compris l'assurance-vie), elle sera lancée dès 2018. Le revenu fiscal ne doit pas dépasser 20 000 euros par et par personne imposable pour pouvoir bénéficier de la mesure.

More news: Dani Alves & Joana Sanz's secret wedding in Ibiza
More news: Hébron inscrite au patrimoine de l'Unesco, Israël dénonce un "moment déshonorant"
More news: Le livret A bientôt taxé ? Le ministère des Comptes publics dément

Selon les sages de la rue Cambon, qui ont au passage taclé l'ancien président François Hollande, le déficit public devrait déraper à 3,2 % du produit intérieur brut en 2017, dépassant la barre des 3 % exigée par les traités européens.

Deux réformes qui vont coûter cher à l'Etat: 3 milliards d'euros chacune. L'exécutif a pris soin d'assurer que l'Etat compenserait leur manque à gagner.

Like this: