Published: Jeu, Juin 22, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Vers un profond renouvellement de l'Assemblée — Législatives

Vers un profond renouvellement de l'Assemblée — Législatives

Un record historique pour des élections législatives. Selon la projection en sièges d'Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, l'alliance La République en marche-MoDem pourrait obtenir de 415 à 455 sièges, Les Républicains, l'UDI et les divers droite de 70 à 110 sièges, le Parti socialiste, les radicaux de gauche, EELV et les divers gauche de 20 à 30 sièges, La France insoumise et le PCF de 8 à 18 sièges, le Front national de 1 à 5 sièges. Les listes écologistes ont recueilli 4,30% des suffrages. Mais l'abstention pourrait atteindre un niveau record sous la Ve République, ce qui introduit un élément d'incertitude. "Malgré l'abstention, le message des Français est sans ambiguïté: pour la troisième fois consécutive, vous avez été des millions à confirmer votre attachement au projet de renouvellement, de rassemblement et de reconquête du président de la République", a-t-il déclaré. Dans les départements d'outre-mer des Amériques -Saint-Pierre et Miquelon, Guadeloupe, Martinique, Guyane et Saint-Martin et Saint Barthélemy-, les électeurs votaient dès samedi, un jour avant la métropole.

Le succès de REM est "le signe d'une réelle adhésion aux réformes qu'avec le Premier ministre et ce gouvernement, nous avons commencé à mettre en œuvre", a estimé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Pour Christophe Castaner, "les Français, ce soir, par leur vote, ont montré massivement leur volonté d'aller vite sur les sujets majeurs".

Créé il y a seulement 24 mois, le mouvement En Marche qui militait pour la candidature d'Emmanuel Macron pour les récentes élections présidentielles, est devenu "La République en marche", parti politique du nouveau président. Plusieurs autres têtes d'affiche sont tombées au premier tour. "Un vote pour des réformes", a tweeté le porte-parole de Mme Merkel, Steffen Seibert.

More news: Édouard Philippe fera sa déclaration de politique générale le 4 juillet prochain
More news: L'incroyable geste de Jean Lassalle après sa réelection !
More news: Majorité absolue pour Emmanuel Macron — Législatives en France

La droite totaliserait entre 80 et 132 sièges, le Parti socialise (PS) et ses alliés obtiendraient à peine entre 15 à 40 sièges, la France insoumise et le Parti communiste de 10 à 23 sièges, et le Front national de un à 10 sièges, selon les projections des instituts, probablement 2 ou 3 députés. C'est un "recul sans précédent de la gauche", a reconnu le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui a mis en garde contre le risque de "l'unanimisme" au Parlement. Le candidat du PS à la présidentielle, Benoît Hamon, a également été éliminé dès le 1er tour, tout comme les ex-ministres écologistes Cécile Duflot et Emmanuelle Cosse. Le FN est ainsi parfois largement en tête au premier tour, il n'en reste pas moins dépendant des reports de voix et d'un "plafond de verre" encore bien réel.

Si Emmanuel Macron obtenait, conformément aux projections, la majorité absolue malgré des candidats souvent sans notoriété ni expérience politique, "ce serait un exploit politique total". Les deux candidats entendent faire partie de la majorité présidentielle s'ils sont élus. Un score "décevant pour notre famille politique", a convenu l'ancien président de l'Assemblée Bernard Accoyer.

M. Macron et son mouvement suivent "une stratégie de domination hégémonique (.) je ne pense pas que ce soit sain pour le débat démocratique pour les cinq années à venir", a ainsi déploré vendredi François Baroin, le chef de file du parti de droite Les Républicains (LR) pour les législatives.

Like this: