Published: Ven, Juin 02, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Trump va annoncer le retrait de l'accord de Paris sur le climat


Le président Donald Trump a annoncé sur Twitter qu'il décidera dans les prochains jours s'il souhaite quitter l'accord sur le climat de Paris, mais plusieurs sources rapportent que la décision d'en sortir a déjà été prise.

'Je vais annoncer ma décision sur l'accord de Paris, jeudi à 15h00 (21h00 en Suisse). Et même au Vatican, le cardinal secrétaire d'Etat Pietro Parolin a présenté son propre argumentaire en faveur de l'accord de Paris à M. Trump et à ses conseillers.

Le milliardaire Elon Musk -partisan avoué des initiatives pour lutter contre le réchauffement climatique- exprime clairement que le retrait de cet accord n'est pas une bonne idée.

Pendant la campagne, Donald Trump avait promis de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris, visant à limiter la hausse mondiale des températures, au nom de la défense des emplois américains et de son slogan "l'Amérique d'abord".

Le coût de ces énergies est en baisse, mais cet accord sur le climat n'est plus suivi, il est possible que les énergies solaires et éoliennes se développent plus lentement. L'industrie des nouvelles technologies, qui recrute plus d'employés étrangers que la moyenne américaine, s'était ainsi fermement mobilisée contre la décision du président des États-Unis d'interdire l'entrée sur le territoire américain de ressortissants de sept pays à la population majoritairement musulmane.

Durant cette visite à l'étranger, le conseiller économique en chef de la Maison blanche, Gary Cohn, a déclaré aux journalistes, que le point de vue du président américain "avait évolué " suite à ses discussions avec les dirigeants européens.

More news: Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris
More news: Macron sur la Syrie: l'utilisation d'armes chimiques déclenchera "une riposte immédiate"
More news: Poutine à Versailles: nouvelle épreuve diplomatique pour Macron

Selon des médias américains, un retrait de l'accord est probable. Mais depuis son installation à la Maison Blanche, il a envoyé des signaux contradictoires, reflets des courants contraires qui traversent son administration sur la question climatique, mais aussi, au-delà, sur le rôle des États-Unis dans le monde et leur rapport au multilatéralisme. Pire, Scott Pruitt, directeur de l'agence de l'environnement des États-Unis, veut également annuler l'accord universel.

Concrètement, le 45e président des Etats-Unis pourrait invoquer l'article 28 de l'accord de Paris, qui permet aux signataires d'en sortir, mais, en raison de la procédure prévue, cette sortie ne deviendrait effective qu'en 2020.

Sur la page principale Twitter des Nations unies figure une déclaration de son secrétaire général Antonio Guterres: "Le changement climatique est indéniable". Il ne faut pas oublier que les Etats-Unis se placent comme les deuxièmes pollueurs en gaz à effet de serre au monde.

Une solution mise en avant par certains responsables de l'administration consistait à rester dans l'accord tout en lançant un réexamen des objectifs américains.

"L'engagement local pour lutter contre le changement climatique est plus fort que jamais", écrivaient déjà 70 maires et membres de conseils municipaux dans une lettre ouverte à Donald Trump publiée en mars dernier.

Like this: