Published: Mar, Juin 20, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Syrie: L'armée russe surveillera tout avion à l'ouest de l'Euphrate (officiel)

Syrie: L'armée russe surveillera tout avion à l'ouest de l'Euphrate (officiel)

"À 18H43, heure locale, un avion syrien de type SU-22 a largué des bombes près de combattants soutenus par la coalition au sud de Tabqa, et en vertu de nos règles d'engagement et de la légitime défense qui prévaut au sein de la coalition (anti-État islamique), il a été immédiatement abattu par un avion américain F/A-18E Super Hornet", a affirmé le commandement de la coalition dans un communiqué. En effet, voulant entrer triomphalement à Raqqa, la Coalition américaine qui veut imiter les Russes à Alep pousse les Kurdes à combattre l'Armée syrienne.

Le ministère syrien de la Défense a confirmé cette nouvelle annonçant que le pilote était porté disparu. Moscou considère les actions de Washington comme un "non-respect délibéré" de cet accord signé en 2015.

L'armée syrienne a annoncé qu'un avion de la coalition internationale avait abattu un de ses avions de combat alors "qu'il menait une mission contre l'EI" dans la province de Raqa (nord).

Avant l'annonce de l'armée, celle-ci avait progressé ces dernières heures et arrivé aux portes de Resafa, à une quarantaine de km au sud-ouest de la ville de Raqa, principal fief de l'EI en Syrie.

Ces combats sont les premiers du genre entre armée syrienne et FDS, les Forces démocratiques syriennes.

More news: L'armée russe a "probablement" tué Abou Bakr Al Baghdadi
More news: Mélenchon en passe de réussir son implantation à Marseille
More news: Majorité absolue pour Emmanuel Macron — Législatives en France

La guerre civile syrienne ne cesse de gagner en complexité et des hostilités entre les FDS et l'armée syrienne, qui ont pourtant comme objectif commun la destruction de Daech, ne feraient qu'envenimer encore davantage la situation. Il n'y avait plus de combats lundi matin. Les combats avaient cessé lundi.

L'armée progresse sur trois fronts -nord, centre, sud- et se dirige vers la province de Deir Ezzor (est), qu'elle espère reprendre à l'EI.

"C'est le régime qui s'est engagé dans une provocation et puis un commandant américain a réagi par autodéfense".

Dans la province de Raqa, le régime ne participe pas à l'offensive menée par les FDS pour s'emparer de la ville éponyme mais veut à travers cette région parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor.

"Nous pensons que le risque est accru lorsque les efforts de lutte contre l'EI et d'autres groupe terroristes ne sont pas associés à la recherche d'une solution politique" aux six années d'un conflit qui a causé la mort de plus de 320.000 personnes, a souligné Stéphane Dujarric.

Like this: