Published: Lun, Juin 12, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Russie : plus de 200 arrestations lors des manifestations anticorruption

Russie : plus de 200 arrestations lors des manifestations anticorruption

L'opposant russe Alexeï Navalny a été interpellé le 12 juin alors qu'il devait se rendre à une manifestation anticorruption dans le centre de Moscou, après avoir décidé de changer le lieu - approuvé par les autorités - où elle devait se tenir. Ceci devait être le point d'orgue d'une journée de mobilisation de ses partisans dans toute la Russie. En province, des milliers de personnes sont descendues dans la rue, donnant lieu à plusieurs arrestations. Une manière pour ces manifestants de dénoncer la corruption en Russie, et de soutenir Alexeï Navalny, qui compte bien défier Vladimir Poutine lors de la prochaine élection présidentielle, en 2018.

Sa porte-parole Kira Iarmych a confirmé sur son propre compte l'arrestation d'Alexeï Navalny et indiqué que l'électricité avait été coupée dans les bureaux de son organisation anticorruption, d'où était diffusée sur internet une émission consacrée aux manifestations. De son côté, la police moscovite a averti que "toute provocation perpétrée par les manifestants sera considérée comme une atteinte à l'ordre public et immédiatement réprimée".

Incarcéré pendant 15 jours à la suite des manifestations de mars, l'avocat n'apparaît pas pour l'heure en mesure de détrôner Vladimir Poutine dans les sondages, et on ignore même si le Kremlin le laissera se porter candidat.

Les médias locaux ont fait état de 3.000 manifestants à Novossibirsk, en Sibérie, ainsi que des rassemblements dans des dizaines de villes comme Krasnoïarsk, Tomsk et Vladivostok.

More news: Le parquet ouvre une enquête préliminaire — Affaire Richard Ferrand
More news: "Decima" pour Nadal ou "segunda" pour Wawrinka — Roland-Garros
More news: Kidal : 3 soldats guinéens meurent dans une attaque au nord Mali

Spécialisée dans le suivi des arrestations lors des manifestations, OVD-Info a compté 121 interpellations à Moscou et 137 à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), a-t-elle indiqué sur Twitter.

Alexeï Navalny avait créé la surprise le 26 mars en faisant descendre des dizaines de milliers de personnes dans la rue. dans toute la Russie et en particulier à Moscou où la manifestation n'était pas autorisée.

Avant les manifestations de lundi, l'équipe d'Alexeï Navalny avait dénoncé des pressions de la part des universités ou des écoles pour dissuader les jeunes de manifester.

Like this: