Published: Sam, Juin 24, 2017
Économie | By Estienne Trouve

Michelin annonce la suppression de 1500 emplois en France

Michelin annonce la suppression de 1500 emplois en France

La direction générale justifie cette décision dans le cadre d'un vaste plan de réorganisation mondiale ayant pour but de se rapprocher de ses clients.

Le groupe précise qu'il mettra en place un plan de pré-retraites volontaires sur son site de Clermont-Ferrand, où il prévoit de ne pas remplacer 971 départs à la retraite.

Michelin va tailler dans ses effectifs. Contacté par l'AFP, le maire PS de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, n'a pas souhaité réagir. Sur place, 450 postes devraient disparaître "dans les fonctions centrales" entre 2018 et 2021. Pour le reste, Michelin favorisera les pré-retraites, par le biais d'un dispositif d'incitation qui reste encore à préciser. "C'est une des marques de fabrique de Michelin", a indiqué Jean-Dominique Senard. Un coup dur pour des effectifs qui, en fin d'année dernière, comptait 111 700 personnes, dont 19 350 en France.

Le reporting du Groupe se ferait sur la base de regroupements de Lignes Business et serait très proche de l'actuel. Les syndicats s'attendaient à une purge, mais celle-ci est très rapide.

More news: Une centaine de tués à Bria — Centrafrique
More news: Édouard Philippe fera sa déclaration de politique générale le 4 juillet prochain
More news: L'assaillant des Champs-Elysées était recherché par la justice tunisienne — France

François Corbin, le directeur de la stratégie du groupe Michelin, assure que les 15 sites industriels français du groupe ont pour vocation d'être pérennisé. Il anticipe en particulier une charge de travail plus lourdes pour certains responsables: "il y aura moins de cadres et leurs responsabilités vont échoir à d'autres, (.) ce sont les agents qui ont les responsabilités, sans le salaire ou les coefficients qui vont avec".

La grande majorité de cette évolution résulterait d'une baisse d'activité et des départs à la retraite. Ces régions disposeront donc de plus d'autonomie, ce qui allègera les fonctions centrales. "C'est un fait que le monde se transforme, le numérique arrive, il faut s'adapter".

La France n'est pas le seul pays a être concerné par ces suppressions de postes. Le géant du pneumatique prévoit ainsi d'ici à 2021 le départ de 5.000 salariés en France pour seulement 3.500 recrutements, selon son projet dévoilé hier. "Et nous, on essaie de démontrer que c'est possible", continue-t-il.

Like this: