Published: Lun, Juin 19, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Mali : une Franco-Gabonaise tuée dans une attaque près de Bamako

Mali : une Franco-Gabonaise tuée dans une attaque près de Bamako

Cette unité de l'armée malienne a libéré une dizaine d'otage et continue d'encercler le campement.

Des hommes armés ont attaqué dimanche au Mali un hôtel proche de Bamako, faisant deux morts dont une Franco-Gabonaise, rapportent les autorités.

Le ratissage se poursuivait en début de soirée dans les environs pour retrouver les assaillants, dont le nombre n'a pas été précisé.

Dimanche, un lieu de villégiature fréquenté par des Occidentaux en périphérie de la capitale malienne a été pris d'assaut par des "jihadistes", selon un officiel malien. Les assaillants auraient crié " Allah akbar! Les forces spéciales maliennes, appuyées par les forces de Barkhane et la Minusma (force de l'ONU), ont bouclé le secteur et sont en train de mener des opérations " contre les assaillants, a indiqué ce responsable sous le couvert de l'anonymat.

More news: Roaming : le forfait Free évolue !
More news: Ligue des champions : Ronaldo, le premier joueur à marquer dans trois finales
More news: Prise d'otages en cours dans une prison de l'Aube

Le chef de l'Etat français Emmanuel Macron, attendu à Bamako le 2 juillet à Bamako pour le prochain sommet du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), "suit de très près l'évolution de la situation", a appris l'AFP auprès de la présidence française. Le 20 novembre 2015, vingt personnes avaient été tuées dans un attentat perpétré contre l'hôtel Radisson Blu, l'un des établissements les plus huppés de la capitale malienne. " Malheureusement, il y a eu pour le moment deux morts dont une Franco-Gabonaise", a déclaré le ministre Salif Traoré.

Il avait été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), en coordination avec le groupe jihadiste de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, Al-Mourabitoune, qui avait scellé à cette occasion son ralliement à Aqmi. Les djihadistes ont été en grande partie chassés de cette région par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, et qui se poursuit actuellement.

Plus d'informations à venir sur BFMTV.com dans quelques instants.

Like this: