Published: Ven, Juin 09, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

L'Iran choqué par la réaction "répugnante" de Trump — Attentats de Téhéran

L'Iran choqué par la réaction

"Le communiqué de la Maison Blanche et les sanctions du Sénat sont répugnants alors que les Iraniens font face à la terreur soutenue par les clients des Américains", a réagi le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif.

" Nous pleurons et prions pour les victimes innocentes des attentats terroristes en Iran et pour les Iraniens qui traversent des moments aussi difficiles".

A Washington, tout en soulignant prier pour le 'peuple iranien' ainsi que pour les 'victimes innocentes', Donald Trump a lancé une mise en garde contre Téhéran: 'les Etats qui appuient le terrorisme risquent de devenir les victimes du mal qu'ils soutiennent', a-t-il dit dans un bref communiqué.

Traduit de l'anglais par Cyceon.

Plus tôt cette semaine, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Yémen, l'Égypte, la Libye, la Mauritanie et les Maldives ont rompu leurs liens diplomatiques avec le Qatar, accusant l'état du Golfe de soutenir "le terrorisme et l'extrémisme, " mais le Qatar a rejeté ces accusations.

De leur côté, les Gardiens de la Révolution, l'armée d'élite du régime, ont accusé les Etats-Unis et l'Arabie saoudite d'être 'impliqués' dans ces attentats.

More news: Le parquet ouvre une enquête préliminaire — Affaire Richard Ferrand
More news: "On ne pourra plus dire que l'on est maudit", savoure Azéma — Clermont
More news: La République en Marche recule mais reste en tête — Législatives

Les attentats de Téhéran ont visé mercredi deux lieux hautement symboliques de la capitale iranienne, le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeini, père fondateur de la République islamique d'Iran née en 1979.

Parallèlement au communiqué de Donald Trump, le Sénat américain a en effet voté par 92 voix contre 7 de nouvelles sanctions à l'encontre de l'Iran pour "soutien à des actes de terrorisme international". De tels attentats sont exceptionnels à Téhéran, les derniers ayant eu lieu dans les années ayant suivi la révolution islamique de 1979, commis pour la plupart par l'organisation armée des Moudjahidines du peuple. Sur fond d'attentat déjoué contre l'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, et dans un contexte de cyberguerre intense, la fin du premier mandat Obama s'achève sur un durcissement des sanctions contre l'Iran.

La tour Eiffel sera symboliquement éteinte jeudi soir "en hommage aux victimes des attentats de Téhéran", a annoncé la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo sur son compte Twitter.

"Il y a plusieurs dizaines de combattants iraniens" au sein de l'EI, "notamment en Irak, en Syrie et en Afghanistan", selon Clément Therme, de l'Institut International d'études stratégiques (IISS). Ils ont été commis par des hommes armés, dont certains étaient déguisés en femmes, ainsi que par des kamikazes qui se sont fait exploser.

Le mausolée et le Parlement sont distants d'une vingtaine de km.

Like this: