Published: Jeu, Juin 22, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Le roi nomme son fils nouveau prince héritier — Arabie

Le roi nomme son fils nouveau prince héritier — Arabie

Le roi Salmane, a nommé mercredi, son fils nouveau prince héritier, en remplacement de Mohammed ben Nayef, limogé.

Si la promotion de Mohammed ben Salmane était attendue dans les cercles proches du pouvoir saoudien, la rapidité de son ascension et de la mise à l'écart de ses cousins plus en vue n'en a pas moins surpris.

Ayant la réputation d'un réformateur pressé, Mohammed ben Salmane était second dans l'ordre de succession, position qu'il a décrochée avec une série de responsabilités économiques et militaires lorsque son père a accédé au trône en janvier 2015.

Mohammed bin Nayef, qui a été pendant des années chargé des services du contre-terrorisme du pays, est relevé de toutes ses fonctions. Le décret fait ainsi du fils de 31 ans du roi Salman le prochain dirigeant de l'Arabie saoudite.

More news: Attentat à Bogota: trois morts et 11 blessés
More news: RETRAITE: fin de carrière pour Daniel Day-Lewis ?
More news: Le jury est dans l'impasse, le juge le presse — Cosby

En nommant son jeune fils Mohammed prince héritier, le roi ouvre la voie à la deuxième génération de la dynastie des Al-Saoud pour accéder au trône. La télévision d'Etat a diffusé des images montrant les deux hommes s'embrasser à la suite de l'annonce.

Le roi Salmane a demandé la tenue d'un serment public d'allégeance au nouveau prince héritier à La Mecque mercredi, une tradition saoudienne s'inscrivant dans la législation islamique du pays. Cela fait de lui le superviseur de Saudi Aramco, la première compagnie productrice de pétrole au monde. En tant que ministre de la Défense, le prince Mohammed supervise déjà le dossier de la guerre au Yémen, qui s'enlise plus de deux ans après l'intervention d'une coalition arabe sous commandement saoudien.

Régi par une version rigoriste de l'islam, le wahhabisme, le royaume ultraconservateur impose toujours plusieurs restrictions aux femmes qui ne sont pas autorisées à conduire et est accusé de violations des droits de l'Homme par des ONG internationales.

Le souverain a nommé par décret le prince Abdel Aziz ben Saoud Ben Nayef ben Abdel Aziz Al-Saoud, ministre de l'Intérieur.

Like this: