Published: Ven, Juin 02, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Le retrait des États-Unis est imminent — Accord de Paris


" avait lancé dans un tweet le président américain à l'issue de ce sommet houleux".

D'après le site d'information américain Axios, le président des Etats-Unis aurait décidé de retirer le pays de l'accord de Paris sur le climat, conclu lors de la COP21 en 2016.

Aucune confirmation officielle pour l'heure.

" Je prendrai ma décision finale sur l'accord de Paris la semaine prochaine!"

I will be announcing my decision on the Paris Accord over the next few days. Une autre solution pourrait être de sortir purement et simplement de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique (Cnucc). En octobre, le précédent président avait salué l'accord, qui a été signé par 197 pays pour lutter contre le réchauffement climatique, en tant que "le meilleur plan possible pour sauver la seule planète que nous avons".

More news: Free dédommage ses abonnés insatisfaits de son service 3G
More news: Ronaldo se voit au Real jusqu'en 2026 !
More news: Marlène Schiappa va recevoir Cyril Hanouna — Canular homophobe

Vendredi à Bruxelles, la Chine sera aux côtés de l'UE pour une déclaration commune face aux atermoiements américains afin de "confirmer leurs engagements envers l'accord historique" de Paris et "accélérer leur coopération pour améliorer sa mise en oeuvre", selon un projet de déclaration que l'AFP a pu consulter. "147 pays ont ratifié cet accord, dont les Etats-Unis". Un dispositif qui n'empêche toutefois pas un pays de "quitter" l'accord, et c'est là la faiblesse du texte. Le Canada avait par exemple quitté le Protocole de Kyoto. En outre, l'accord est flexible dans le sens où il ne prévoit pas que toute nation atteigne un niveau particulier de réduction des émissions.

Les Etats-Unis représentent 15% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Il reste à l'administration Trump à ficeler les derniers détails, comme celui de fournir une explication politique qui ne soient pas trop attaquable et de "bétonner" les aspects juridiques de la décision, car il y a de grandes chances pour que les associations de défense de l'environnement ne l'emmènent illico en justice. Cela fait bien longtemps que les allégations de Donald Trump reposent sur des tissus de mensonge. Sa position personnelle sur l'existence même du réchauffement climatique est floue. Il a une petite équipe restreinte qui s'occupe de ça, dirigée par l'administrateur de l'EPA, qui est l'équivalent américain de notre ministère de l'environnement: Scott Pruitt est un climatosceptique convaincu mais c'est aussi un juriste qui s'est longtemps battu contre l'agence qu'il dirige aujourd'hui. " Si les Etats-Unis ne font plus partie de l'accord de Paris, ils ne seront plus dans les discussions où les règles sont définies".

Nombre d'élus démocrates ont réagi aux informations de presse annonçant un retrait de l'accord.

"Quand Donald Trump dit que c'est un mauvais accord, c'est une réaction épidermique".

Like this: