Published: Dim, Juin 11, 2017
France | By Rebecca Lemoine

Le ministère du Travail porte plainte sur les fuites

Le ministère du Travail porte plainte sur les fuites

Elle vient donc d'annoncer qu'elle porterait plainte pour "vol de document et recel", ce qui vise à la fois notre journal (pour recel), et ses sources (pour vol). Mardi, Libération publiait un document montrant que son ministère étudiait des options de réforme du code du travail plus radicales - ou plus libérales - que les projets publiquement agités.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, annonce que l'administration a porté plainte contre X à la suite de la publication, mercredi dans Libération, de plusieurs documents issus de la Direction générale du travail faisant état de pistes étudiées pour la réforme du Code du travail. Le directeur adjoint considère par ailleurs la réaction du ministère "complètement disproportionnée": "Je n'ai pas souvenir que l'administration ait porté plainte pour la divulgation de documents qui ne sont même pas secret défense ou quoi que ce soit".

Selon Muriel Pénicaud, cette plainte contre X du ministère du Travail "veut dire ce qu'elle veut dire" et ne concerne pas le gouvernement, mais l'administration de son ministère. Ces "pistes " évoquaient des mesures explosives comme la négociation, à l'échelle de l'entreprise, des motifs de licenciement, du niveau des indemnités légales de licenciement et des CDD.

More news: Nabilla retourne en prison... pour la télévision
More news: Fuglsang enlève l'étape, Richie Porte en tête du Dauphiné
More news: Un ministre proche du président Macron dans la tourmente — France

Sur la radio publique, la ministre affirme que "l'administration du ministère du Travail [.] est très mobilisée et je peux vous dire que chez les agents du ministère c'est très mal perçu".

Cette action en justice est d'autant plus surprenante que la ministre avait déclaré, mercredi sur France Inter, que ces documents n'avaient "aucun intérêt" et étaient "sans valeur politique". "Ils se sentent très atteints que l'un des leurs puisse faire une chose qui est si contraire aux lois de la République", a-t-elle souligné.

Like this: