Published: Lun, Juin 19, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Le Front national loin du compte — Élections législatives

Le Front national loin du compte — Élections législatives

Malgré une centaine de candidats présents lors du deuxième round des élections législatives, le Front national n'a pas réussi son pari de constituer un groupe à l'Assemblée nationale, et ce en dépit de la victoire de sa présidente et de la reconduction du député sortant Gilbert Collard.

Très absente pendant la campagne des législatives, elle avait sillonné le terrain sans relâche pendant la présidentielle, avec des réunions publiques, où ses partisans de tous âges et de tous milieux sociaux scandaient à pleine voix: "On est chez nous!". Louis Aliot, vice-président du parti, est l'un des seuls élus du FN dans le sud de la France où il était pourtant bien implanté. Alors que le leadership de Marine Le Pen est incontesté dans le parti et parmi les futurs députés, l'échec de Florian Philippot est un symbole.

[Mis à jour le 18 juin 2017 à 18h26] Alors qu'elle se voyait déjà à la tête d'une armée de parlementaires pour les cinq prochaines années, Marine Le Pen doit encore confirmer sa victoire personnelle du premier tour des législatives à Hénin-Beaumont, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

More news: Pouille dans le dernier carré — Stuttgart
More news: Procédures lancées contre Trump pour des revenus provenant de l'étranger — USA
More news: Battlefield 1 In the Name of the Tsar, de nouvelles informations disponibles

Symbole de la progression du FN, Marine Le Pen a elle-même été largement élue dans sa circonscription du Pas-de-Calais.

Résultats mitigés pour le Front National, ce dimanche soir au terme du second tour des élections législatives. Le parti de Marine Le Pen, qui ambitionnait il y a encore un mois de faire élire 40 des siens au Palais Bourbon, devra se contenter d'une poignée d'élus qui, selon toute vraisemblance, devraient siéger parmi les non-inscrits.

On se sent plus écoutés par Marine que par les autres
L'abstention a atteint un niveau record dans la circonscription , culminant à 56,33%. Le vice-président du FN a préféré relever avoir gagné "19 points entre les deux tours ce qui est très bien". Dans le Vaucluse, Hervé de Lépinau, qui briguait la succession de Marion Maréchal-le Pen, a été battu. Jérôme Rivière, figure venue de la droite, est lui aussi battu. Sera-t-il dans une opposition droitière, contestant au parti Les Républicains de représenter la droite? Ce n'est pas normal que dans une région comme le Gard, j'ai eu de telles difficultés. Elle pourrait débuter dès mardi, avec un bureau politique réunissant les principaux cadres du parti. Ce n'est pas le cas de Jacques Bompard, maire d'Orange, réélu mais toujours en froid avec le parti de Marine Le Pen. Echouant à arriver en première position au premier tour, elle parvenait tout de même à se qualifier pour le second avec un score historique pour le FN de 21,30% des voix (contre 24,01% pour Emmanuel Macron). Malgré l'optimisme affiché par Marine Le Pen, le secrétaire général du FN n'a pas caché une déception certaine: "C'est toujours mieux que dans la dernière assemblée".

Like this: