Published: Sam, Juin 24, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

La mort de Warmbier est un mystère pour nous aussi, dit Pyongyang

La mort de Warmbier est un mystère pour nous aussi, dit Pyongyang

Pyongyang a démenti vendredi que l'étudiant américain Otto Warmbier, décédé aux États-Unis après avoir été libéré dans le coma au terme de 18 mois de détention en Corée du Nord, ait été torturé ou maltraité dans sa prison.

Agé de 22 ans, Otto Warmbier a été libéré le 13 juin alors qu'il était dans le coma.

La Corée du Nord accuse Washington de mener contre elle une "campagne de diffamation" au sujet du décès de l'étudiant. Il a été condamné en Corée du Nord à 15 ans de travaux forcés pour le vol d'une affiche de propagande. Et d'ajouter que la Coée du Nord était la " plus grande victime de cet incident ". Le porte-parole a jugé qu'Otto Warmbier avait été plutôt "victime de la politique de patience stratégique" de l'ex-président américain Barack Obama, le gouvernement n'ayant jamais réclamé la libération. Le président sud-coréen, Moon Jae-In, attendu la semaine prochaine aux Etats-Unis, a déclaré mardi tenir pour responsable du décès de Warmbier le régime "irrationnel" de Pyongyang.

"Alors que nous n'avions aucune raison de faire preuve de miséricorde envers un tel criminel d'un État ennemi, nous lui avons fourni des traitements et des soins médicaux (.) jusqu'à son retour aux États-Unis, considérant que son état de santé s'était dégradé", poursuit-il.

"Nos agences compétentes traitent tous les criminels (...) dans le respect des lois nationales et des standards internationaux", a affirmé le Conseil pour la réconciliation nationale, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

More news: Perez sort de son silence pour Ronaldo — Real
More news: Tir de missiles en Syrie: un "message" de l'Iran à ses ennemis
More news: Le Bilan s'alourdit à 79 morts ou présumés morts — Incendie de Londres

Peu auparavant, un autre responsable nord-coréen avait balayé les accusations de mauvais traitements.

"Je leur ai demandé pour Otto Warmbier, [.] que nous en avions besoin".

Environ 2.500 personnes, selon les médias locaux, dont de nombreux jeunes très émus, ont assisté aux funérailles d'Otto Warmbier jeudi.

"En ce qui concerne la rumeur sans fondement qui circule actuellement aux Etats-Unis selon laquelle Otto Warmbier serait mort des suites d'actes de torture et de passages à tabac subis lors de sa peine de rééducation par le travail, les médecins américains qui sont venus en RPDC pour le rapatrier auront de quoi répondre à cela", a poursuivi le porte-parole.

Like this: