Published: Mar, Juin 27, 2017
Culture | By Renaud Astier

La justice ordonne l'exhumation de Dali après une demande en paternité

La justice ordonne l'exhumation de Dali après une demande en paternité

La justice espagnole a ordonné l'exhumation du corps, en vue d'un prélèvement ADN sur les restes du peintre catalan, afin d'en avoir le cœur net. Cette habitante de Girone, Maria Pilar Abel, avait présenté une demande pour être reconnue comme la fille de l'artiste mondialement célèbre, enterré dans sa ville natale de Figueras.

"L'étude de l'ADN du cadavre du peintre est nécessaire car il n'existe pas d'autres restes biologiques ni personnels pour effectuer une comparaison", a fait valoir le tribunal de première instance n°11 de Madrid dans un communiqué.

Une femme nommée Pilar Abel affirme être la fille du peintre. "Elle m'avait dit le nom: Dali", affirmait-elle.

C'est assez. surréaliste. Une voyante prétend que Salvador Dali est son père. L'œuvre du peintre est aujourd'hui gérée par la fondation Gala-Salvador Dalí, créée par l'artiste lui-même.

Cette décision prise par une juridiction civile pourrait toutefois faire l'objet d'un recours de la part de l'État espagnol, auquel Dali avait légué tous ses biens.

More news: ATP Halle: Alexander Zverev rejoint Roger Federer en finale
More news: Le RSI dissout dans six mois : ce que ça va changer
More news: L'Aid El-Fitr célébré lundi au Maroc

Son avocat, Enrique Blánquez, a assuré à l'AFP que l'histoire était "connue dans le village".

Devenue cartomancienne, Pilar Abel mène depuis des années un combat pour faire reconnaître ce qu'elle estime être la vérité sur ses origines.

Le journal rappelait à cet égard qu'elle avait déjà vainement réclamé 600.000 euros à l'écrivain espagnol Javier Cercas pour de présumées injures dans un de ses romans.

Mort en janvier 1989, Salvador Dali, qui n'avait officiellement jamais eu d'enfants, a été enterré dans la crypte de son théâtre-musée de Figueras, en Catalogne.

Dans ses dernières volontés, Dali avait pourtant demandé à reposer à Pubol auprès de sa muse, Gala, qui avait partagé une grande partie de sa vie. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Like this: