Published: Dim, Juin 18, 2017
France | By Rebecca Lemoine

La grand-tante et son époux incarcérés — Grégory

La grand-tante et son époux incarcérés — Grégory

Ce vendredi, le grand-oncle et la grand-tante de Gregory, Marcel et Jacqueline Jacob, ont été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" et placés en détention provisoire à Dijon. "Tu n'es qu'un rampant qui n'a pas de poils sur la poitrine", lance cet oncle envieux, qui vit sur les hauteurs d'Aumontzey (Vosges) dans une maison surplombant celle de sa sœur Monique. Il a expliqué par ailleurs que "Bernard Laroche aurait participé à l'enlèvement".

Jacqueline Turiot et Marcel Jacob, grande-tante et grand-oncle du petit Grégory.

"Le dossier révèle un lien indissociable entre les trois lettres anonymes de 1983, le courrier posté le jour du crime et lenlèvement", a affirmé Jean-Jacques Bosc, lors dune conférence de presse. Mais il n'avait encore jamais été inquiété par la justice.

Les deux époux Jacob, au cœur des investigations, "ne présentent pas en l'état d'alibi qui soit confirmé ou étayé" sur leurs activités le jour de la disparition de l'enfant a assuré Jean-Jacques Bosc, soulignant aussi le climat de tension qui régnait entre les époux Jacob et la famille Villemin. Marcel Jacob, quant à lui, a déjà été soupçonné, durant la procédure, d'avoir endossé le rôle du "corbeau ". 2.

La peur de représailles, les pressions ont pesé sur cette affaire et amené des témoins à mentir, a souligné vendredi le procureur général en annonçant de nouvelles auditions très rapidement. Elle a longtemps été soupçonnée d'être le corbeau avec son mari Michel, un frère de Jean-Marie mort en 2010. Le grand-père Albert était visé et ensuite c'est son fils préféré qui est visé à son tour. L'individu à la moustache pourrait-il être Bernard Laroche?

More news: Battlefield 1 In the Name of the Tsar, de nouvelles informations disponibles
More news: Législatives 2017 : Florian Philippot en campagne
More news: Tennis: Nadal annonce son forfait au Queen's pour se reposer

Les confidents avaient passé ensemble laprès-midi du 16 octobre 1984, au domicile de Michel.

"Monique Villemin a été soupçonnée par beaucoup de ses proches de détenir la clé de l'énigme. Elle a toujours affirmé qu'il n'en était rien", notaient les magistrats dans leur arrêt de 1993.

Aujourd'hui accusée d'avoir joué les corbeaux, cette octogénaire apparaît comme la maîtresse-femme de la famille Villemin. Bernard Laroche, lui aussi son neveu. Le couple de septuagénaires a été mis en examen pour " enlèvement " et " séquestration suivie de mort " dans le cadre de l'assassinat de Grégory. En novembre 1984, la jeune soeur de son épouse Marie-Ange, Murielle Bolle, le dénonce comme celui qui a enlevé Grégory devant la maison de Jean-Marie et Christine Villemin, avant de se rétracter.

Revirement de situation mercredi: de nouvelles analyse graphologiques ont permis d'identifier de nouveaux suspects. Remis en liberté en février 1985, il est abattu à l'âge de 29 ans par le père de Grégory moins de deux mois plus tard.

Les faits avaient été notamment attestés devant les gendarmes et le juge dinstruction par sa belle-sur alors âgée de 15 ans, Muriel Bolle, avant ne se rétracte.

Like this: