Published: Jeu, Juin 15, 2017
France | By Rebecca Lemoine

" "Législatives 2017. La vague " République en marche " en Bretagne


La soirée du premier tour des élections législatives a tourné à la démonstration de grimaces chez les ténors des partis d'opposition, balayés par le raz-de-marée des candidats de La République En marche soutenus par Emmanuel Macron. Les projections en sièges donnent déjà une idée de l'hégémonie de la majorité présidentielle qui se dessine avant le second tour.

Autant de sièges que ne gagneront pas des candidats issus du Front national (13,1% des suffrages), de la droite (20,9%), de la France Insoumise (11%) mais surtout du Parti socialiste et du Parti radical de gauche, qui n'ont remporté que 9% des voix au premier tour de ces élections législatives.

Les députés de La République en marche et du MoDem sont bien partis pour remporter la majorité absolue (289 sièges) dimanche prochain, selon une projection de l'institut Ipsos. Les candidats du Front national cumulent 13,5% des voix et n'auraient, au second tour, que 2 à 5 sièges.

More news: E3 2017 : Forza 7 se dévoile en 4K sur One X
More news: La finale femmes opposera Halep à Ostapenko — Roland-Garros
More news: Dentistes. En grève cette semaine en Bretagne

Malgré un record d'abstention qui a dépassé 50% aux législatives pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, la vague Macron a tourné au tsunami n'épargnant ni les députés sortants, ni les valeurs montantes ni les chefs de partis. Cet objectif s'annonce également compromis pour le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise.

Le candidat du Parti socialiste à l'élection présidentielle, Benoit Hamon, a été éliminé dès le premier tour dans son fief des Yvelines. Ses alliés, les Radicaux de gauche et Europe-Ecologie-Les-Verts avaient respectivement hérité de 11 et 16 sièges.

Like this: