Published: Mer, Juin 28, 2017
France | By Rebecca Lemoine

Jean-Pierre Raffarin quitte la politique pour créer une ONG internationale

Jean-Pierre Raffarin quitte la politique pour créer une ONG internationale

À 68 ans, Jean-Pierre Raffarin a annoncé qu'il renonçait à terminer son mandat de sénateur et qu'il quittait la vie politique, souhaitant créer une ONG internationale pour "alerter contre les risques de guerre".

"Le moment est venu de me retirer de la vie politique élective", écrit le sénateur de la Vienne. L'ancien président de la région Poitou-Charentes confie son envie de créer une organisation non-gouvernementale baptisée " Leaders for Peace ", il s'agit d'une "ONG internationale pour alerter contre les risques de guerre qui nous menacent ".

Ancien publicitaire, notamment chez Jacques Vabre, Jean-Pierre Raffarin s'était fait un nom à l'échelle nationale grâce à sa nomination en 2002 à Matignon. Il quitte son fauteuil sénatorial et la présidence de la Commission des affaires étrangères et des forces armées après avoir échoué en 2014 à conquérir la présidence de la Haute assemblée devancé par le LR Gérard Larcher.

" C'est quelqu'un qui sait ouvrir les portes ", a encore salué Christophe Castaner, insistant sur " la fin d'un système qui lui l'a porté sur la droite, moi au Parti socialiste ".

More news: Bayrou et de Sarnez quittent le gouvernement
More news: Onze nouveaux venus dans le gouvernement Philippe 2 — Remaniement
More news: L'Aid El-Fitr célébré lundi au Maroc

"A sa place il nous dit qu'il faut en sortir, à la mienne je tente de le faire", a-t-il ajouté.

Concrètement, l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac décide de renoncer "aux trois ans de mandat" qu'il lui restait à accomplir au Sénat, "car le moment est pertinent", écrit-il.

Jean-Pierre Raffarin raccroche le costume! "On a toujours eu ensemble le même parcours depuis Giscard, celui de gens de droite modérés, de centre-droit, sur une vision européenne, libérale, humaniste", a expliqué M. Bussereau.

Après avoir soutenu Emmanuel Macron dès le premier tour de l'élection présidentielle, puis avoir été réélu d'extrême justesse (par 139 voix d'écart) député de l'Essonne (Ile-de-France) sans l'étiquette du PS, l'ex-chef du gouvernement de François Hollande siégera donc sous les couleurs du mouvement créé par le nouveau président de la République française il y a seulement un peu plus d'un an. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Like this: