Published: Sam, Juin 24, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Irak. L'Unesco "déplore" la destruction de la mosquée Al-Nouri

Irak. L'Unesco

De son côté, l'EI a publié un communiqué, peu de temps après l'annonce du ministère irakien de la Défense, pour attribuer la destruction de la mosquée et du minaret à une frappe aérienne américaine.

Il convient de souligner que les États-Unis sont actuellement à la tête d'une coalition anti-EI. La directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, a déploré la destruction du minaret penché emblématique de la vieille ville de Mossoul, et de la mosquée Al-Nouri adjacente, un geste qui "creuse les blessures" de la société irakienne.

La coalition a abondé dans ce sens en accusant l'EI d'avoir "détruit l'un des plus grands trésors de Mossoul et de l'Irak alors que les forces irakiennes s'en approchaient". "C'est un crime contre le peuple de Mossoul et d'Irak, et un des exemples montrant pourquoi cette organisation doit être annihilée", a-t-elle estimé dans un communiqué. Ce sera la seule et unique apparition du désormais chef de l'organisation État islamique.

La destruction de deux de ces monuments les plus célèbres de la deuxième ville d'Irak intervient au quatrième jour de l'offensive menée par l'armée irakienne contre l'EI avec le soutien d'une coalition militaire menée par les Etats-Unis, dans les derniers kilomètres carrées de la vieille ville où les djihadistes sont retranchés et lui opposent une sanglante résistance.

More news: Explosion dans une gare de Bruxelles : "l'auteur présumé abattu"
More news: PSG: Un premier renfort pour Henrique
More news: "Attaque terroriste" près d'une mosquée à Londres — Grande Bretagne

L'emblématique minaret penché qui s'élevait depuis des siècles à Mossoul avait disparu jeudi de la ligne d'horizon, après sa destruction par les jihadistes face à l'avancée des forces irakiennes dans la vieille ville. Mercredi 21 juin, vers 21 heures, les djihadistes de Daech ont détruit la Grande mosquée Al-Nouri, l'un des emblèmes du patrimoine religieux irakien.

Ce minaret penché au-dessus de la vieille ville de Mossoul était le symbole de la conquête du groupe État islamique en Irak.

"Nous ferons en sorte de reconstruire les sites archéologiques qui ont été détruits par les terroristes de Daech (combattants de l'EI): Al-Hadbaa (minaret de la mosquée Al-Nouri), Nimroud et Hatra (sites archéologiques)", a dit M. Abadi lors d'une conférence de presse après la réunion hebdomadaire de son cabinet.

Malgré la destruction de la mosquée Al-Nouri, les députés restent déterminés, explique Franck Genauzeau. "Daech pourrait les détruire pour des raisons psychologiques" car "ils ne voudront peut-être pas laisser debout ce lieu qu'Abou Bakr al-Baghdadi avait investi".

Like this: