Published: Lun, Juin 05, 2017
Économie | By Estienne Trouve

Douze arrestations dans l'est de Londres après l'attentat

Douze arrestations dans l'est de Londres après l'attentat

A lire: Attentat de Londres. L'un d'eux a ensuite été relâché. L'attentat de Manchester a été revendiqué par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI). La police des transports a indiqué dans un communiqué qu'il y avait "plusieurs victimes" à la suite de cet incident sur le London Bridge "qui semble avoir impliqué un véhicule et un couteau".

Des policiers armés sont arrivés sur les lieux et ont abattu les trois suspects, 8 minutes après le premier appel fait à la police. Les assaillants, armés de couteaux, se sont alors précipités dans des bars proches, bondés le samedi soir.

Parmi les blessés figurent quatre Français, dont un grièvement touché, un Australien et un Espagnol. "Les gens essayaient d'échapper à la course du véhicule", a raconté un témoin, Alessandro, sur la BBC. Ils poignardaient tout le monde en criant "C'est pour Allah", selon plusieurs témoignages.

■ 21h46: la police diffuse un message d'urgence pour demander aux Londoniens de se mettre à l'abri, de mettre leur téléphone portable en mode silencieux et d'appeler la police en cas de besoin - mais seulement si l'appelant ne se met pas en danger.

More news: Antero Henrique nommé directeur sportif du PSG — Officiel
More news: La police évoque des "incidents terroristes" — Attaques à Londres
More news: Le maire de Pittsburgh répond à Donald Trump

La police a arrêté quatre hommes et une femme au cours de cette opération lancée à 7h ce matin. Elles se couvraient le visage de leur foulard. Toutefois, la première ministre Theresay May a dénoncé l'"idéologie de l'extrémisme islamiste". Selon un bilan provisoire, sept personnes ont été tuées et 48 blessées. L'assaillant, Khalid Masood, un Britannique converti à l'islam, avait été tué.

Deux mois plus tard, un attentat a fait 22 morts et plus de 100 blessés le 22 mai à Manchester, lorsqu'un jeune Britannique d'origine libyenne s'est fait exploser à la sortie d'un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le nationaliste flamand rappelle entre autres qu'il n'autorise plus "d'imams d'importation" pour les mosquées non reconnues et qu'il a retiré cette semaine son permis de séjour à une personne qui a été impliquée dans les combats en Syrie. Hier soir, un Français était toujours porté disparu.

Parallèlement aux investigations menées par les autorités britanniques, la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentatives d'assassinats en lien avec une entreprise terroriste".

Like this: