Published: Lun, Juin 19, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Des dizaines de morts piégés dans un gigantesque incendie — Portugal

Des dizaines de morts piégés dans un gigantesque incendie — Portugal

Un incendie d'une rare violence sévit depuis samedi après midi dans le centre du Portugal. On parle désormais de 62 morts. Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national. Et pour appuyer les pompiers portugais, deux canadairs espagnols ont été envoyés dans la matinée de dimanche. La commune de Pedrogao Grande a été ravagée ce samedi par un gigantesque incendie. "Une pensée pour les familles et les amis des si nombreuses victimes de Pedrógão Grande", a-t-il twitté.

Ailleurs en Europe, c'est la Grèce qui a connu en 2007 le dernier bilan le plus meurtrier, quand des incendies sans précédent fin août-début septembre ravagent une grande partie du pays et du Péloponnèse faisant 65 morts et détruisant 280.000 hectares de forêt.

Au moins 18 personnes ont péri de cette façon sur la route reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera, la N-236, selon le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Jorge Gomes. Trois autres sont décédées par inhalation de fumée. Une cinquantaine de blessés, dont huit pompiers, est également à déplorer. "La priorité, c'est de sauver des personnes qui pourraient toujours être en danger", a relevé le Premier ministre.

Environ 900 pompiers et près de 300 véhicules ont été mobilisés pour contrôler l'incendie qui s'est déclaré samedi.

D'après le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, les flammes se sont propagées "avec beaucoup de violence".

More news: Deux cadors européens prêts à faire des folies pour Cristiano Ronaldo — Mercato
More news: Nice : Imbula, ça se confirme !
More news: Mélenchon en passe de réussir son implantation à Marseille

Plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en œuvre pour certains d'entre eux. L'étendue des dégâts causés n'était pas encore connue dans la nuit de samedi à dimanche.

Des dizaines de personnes ont réussi à fuir leurs domiciles et ont trouvé refuge dans un village voisin, Ansiao.

Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa, qui s'est rendu sur place dans la nuit, a fait part de ses condoléances aux proches des victimes et déclaré que les pompiers avaient fait tout leur possible pour éviter le drame.

Rendant hommage au travail des pompiers, il a assuré qu'étant donné les conditions, le "maximum" a été fait.

09h52: "C'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", a déclaré, ému, le Premier ministre portugais Antonio Costa, qui s'est rendu au siège de la Protection civile près de Lisbonne. De graves incendies ont fait une vingtaine de morts, en 2003.

Like this: