Published: Mer, Juin 14, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Dentistes. En grève cette semaine en Bretagne

Dentistes. En grève cette semaine en Bretagne

Les manifestants lancent un appel au nouveau gouvernement et lui demandent d'annuler cette réforme tarifaire et de relancer de nouvelles négociations. Il prévoit, à compter du 1er janvier 2018, un plafonnement des tarifs des prothèses en échange de revalorisations des soins conservateurs (détartrage, traitement d'une carie, revitalisation), jugées insuffisantes par la profession.

Il va peut-être falloir reporter votre rendez-vous chez le dentiste si vous en aviez pris un cette semaine.

À l'initiative du mouvement: les Cellules départementales de coordination des dentistes libéraux qui entendent protester contre la réforme de leurs tarifs, initiée par Marisol Touraine, ministre de la santé du gouvernement Hollande. Cette réforme devrait faciliter l'accès aux soins dentaires pour les patients, car les poses de prothèses étaient jusqu'alors très coûteuses et peu remboursées par la Sécurité Sociale. De plus, cette revalorisation est considérée comme un dû pour les dentistes, car leurs prix n'ont pas augmenté depuis trente ans.

More news: Deschamps: "Je ne vais pas accabler Hugo"
More news: A Marseille, Jean-Luc Mélenchon a balayé Patrick Mennucci
More news: Lewis Hamilton domine le GP du Canada, Mercedes signe le doublé

Les dentistes sont appelés à faire grève jusqu'au dimanche 18 juin.

Ce sont en effet aujourd'hui les prothèses dentaires qui permettent aux dentistes de gagner le plus d'argent. Depuis l'annonce de cette mesure, les professionnels de santé manifestent leur mécontentement mais les précédentes négociations entre les syndicats (FDSL, CNSD, Union dentaire) et l'Assurance maladie se sont soldées par des échecs. Le mouvement doit durer une semaine.

"Si on nous écoute pas, on fermera les cabinets aussi longtemps qu'il faudra", a menacé M. Berty. En tout, la soixantaine de cellules locales créées ont déjà rassemblé "près de 13.000 chirurgiens-dentistes en moins de trois mois", affirme Anne-Sophie Hodebert, la cofondatrice de la cellule d'Ille-et-Vilaine.

Like this: