Published: Dim, Juin 11, 2017
Sport | By Katia Genin

"Decima" pour Nadal ou "segunda" pour Wawrinka — Roland-Garros


L'Espagnol s'est promené contre l'Autrichien Dominic Thiem (2h 07 min) pendant que Wawrinka bataillait pendant 4h 34 min contre Andy Murray.

Rafael Nadal paraît invincible sur la terre battue de Roland-Garros où il cherchera à remporter un 10e titre dimanche.

En difficulté depuis le début de saison, Andy Murray a retrouvé un bon niveau de jeu durant ce Roland-Garros, mais le n°1 mondial a dû s'incliner en demi-finales face à un grand Stan Wawrinka (6-7 [6], 6-3, 5-7, 7-6 [3], 6-1). L'Espagnol a sauvé sept balles de break sur les sept qu'il a eu à affronter, en servant particulièrement bien dans ces moments cruciaux. Rafael Nadal serait le dauphin du Britannique en cas de dixième sacre à Paris, un rang qu'il n'a plus occupé depuis octobre 2014. L'incroyable lift de coup droit de Rafael Nadal confronté au puissant revers à une main de Wawrinka devraient faire des étincelles sur le Central. L'Ukrainienne est passée tout près la sortie, lorsqu'elle a été menée 0-30 sur son service à 5-2 dans le dernier set.

Les confrontations entre les deux hommes ont souvent été en faveur de l'Espagnol qui mène 15 victoires à 3 et Nadal, lui, n'a perdu aucun set cette année à Roland-Garros.

Dimanche, tous ces beaux atouts seront mis à l'épreuve de ce qui s'est fait de mieux dans l'histoire du tennis sur terre battue.

More news: Le ministère du Travail porte plainte sur les fuites
More news: Monfils, dernier Français, éliminé par Wawrinka — Roland-Garros
More news: Tennis: un pas de plus vers la réforme de la Coupe Davis

Depuis son premier titre majeur aux Internationaux d'Australie en 2014, Wawrinka a atteint le carré d'as à huit reprises en 14 tournois du Grand Chelem.

Le Vaudois est venu à bout de la défense acharnée du N.1 mondial, finaliste sortant. Stan Wawrinka connaît donc l'ampleur de la tâche qui l'attend.

Murray s'est accroché en ramenant un nombre impressionnant de balles, mais il a craqué dans le cinquième set.

Carreño (21e) s'est plaint dès le premier set de douleurs aux abdominaux. Si un exploit devait arriver, on peut supposer qu'il serait l'épilogue d'une rude bataille en cinq manches, de celles dont ce Roland-Garros 2017 a (pour l'instant) cruellement manqué.

Like this: