Published: Mar, Juin 13, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Attaque à Notre-Dame : le profil de l'assaillant intrigue les enquêteurs


La Préfecture de police a confirmé qu'une intervention était en cours.

L'homme qui a attaqué au marteau des policiers sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame "se présentait comme un étudiant algérien", a déclaré sur place le ministre de l'Intérieur: "C'était quelqu'un qui se présentait comme un étudiant algérien, il était muni d'une carte dont nous devrons vérifier l'authenticité", a dit le ministre à la presse, précisant que l'agresseur, blessé par des tirs de riposte, avait également en sa possession "des couteaux de cuisine". Le policier agressé, âgé de 22 ans, a lui été légèrement blessé à la tête. Une enquête de flagrance a été ouverte, confiée à la section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris.

Les principales voies d'accès menant à la cathédrale ont été bouclées par des cordons de sécurité et des centaines de badauds ont été repoussés de l'autre côté de la Seine.

More news: Football: les Saoudiens refusent l'hommage aux victimes de Londres
More news: A Marseille, Jean-Luc Mélenchon a balayé Patrick Mennucci
More news: Bayern Munich : Willy Sagnol nommé adjoint de Carlo Ancelotti

Pres de 900 touristes sont confinés à l'intérieur de l'édifice religieux, en attendant leur évacuation.

La préfecture de police a demandé à la population d'éviter le secteur mais faisait état d'une "situation maîtrisée" peu avant 17H30.

Cette agression intervient trois jours après un nouvel attentat au Royaume-Uni: sept personnes ont été tuées et 48 autres blessées samedi soir à Londres dans une attaque revendiquée par l'EI. Notre-Dame, située en plein coeur du Paris touristique, est l'un des monuments les plus visités d'Europe, avec 13 millions d'entrées par an. Une autre attaque avait fait 22 morts et plus de 100 blessés le 22 mai à Manchester, lorsqu'un jeune Britannique d'origine libyenne s'était fait exploser à la sortie d'un concert. Un jihadiste français, Rachid Kassim, depuis vraisemblablement tué par un bombardement de la coalition, est soupçonné de les avoir dirigées depuis les zones de jihad irako-syriennes.

Like this: