Published: Jeu, Juin 15, 2017
Économie | By Estienne Trouve

Affaire du petit Grégory : trois personnes interpellées dans les Vosges

Affaire du petit Grégory : trois personnes interpellées dans les Vosges

Ces interpellations relancent l'une des plus grandes affaires judiciaires et médiatique du XXe siècle, symbole du fiasco de la justice et de la police.

Cliquez sur ce lien pour retrouver la chronologie de l'affaire Grégory. Une quatrième personne, une femme, est entendue comme témoin.

Outre ce couple, les gendarmes de la section de recherche de Dijon ont procédé à une troisième interpellation. Son état de santé n'a en effet pas permis de la placer en garde à vue. L'oncle et la tante par alliance de l'enfant, les époux Jacob, ont été placés en garde-à-vue. Il est remis en liberté le 4 février 1985, après la rétractation de sa belle-soeur, Murielle Bolle, qui avait témoigné contre lui de manière accablante.

Selon des informations de L'Est Républicain, un couple de septuagénaire résidant à Bruyères, dans les Vosges, aurait été placé en garde à vue. Son mari, Albert Villemin est lui aussi interrogé - on ignore actuellement sous quel régime.

More news: Les dates des vacances de l'année scolaire 2017-2018 sont fixées
More news: Suivi par l'OM, André Silva file au Milan AC — Mercato
More news: Doria pisté par le Sporting Lisbonne — Mercato

Les arrestations ont eu lieu pour "complicité d'assassinat, non-dénonciation de crime, non-assistance à personne en danger et abstention volontaire d'empêcher un crime", selon le quotidien l'Est Républicain, qui a révélé l'information.

Les interpellations, "qui visent des personnes très proches du cœur de l'affaire, ont pour but d'éclaircir certains points et d'apporter des réponses à des questions posées, parfois de longue date, par des zones d'ombre de la procédure", indique le parquet dans un communiqué sans autre précision. En 2014, le procureur Jean-Marie Beney doit se résoudre à l'échec: il n'est "pas possible de mettre un nom" sur les profils ADN.

Le corps de Grégory Guillemin, un petit garçon de 4 ans est retrouvé le 16 octobre 1984 dans la Vologne. Quelques années plus tôt, entre 1981 et 1983, la famille Villemin avait reçu des milliers d'appels téléphoniques malveillants d'un ou de plusieurs corbeaux dont au moins 800 adressés aux parents de Grégory. L'enfant, retrouvé jambes et mains liées à l'aide d'une cordelette, son bonnet enfoncé sur ses yeux, avait été signalé disparu par sa mère, Christine Villemin, peu avant 18 heures.

C'est une affaire qui a profondément marqué les Français.

Like this: