Published: Dim, Mai 14, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Syrie: l'assaut final contre Raqa lancé "en début d'été"

Syrie: l'assaut final contre Raqa lancé

Les combattants kurdes et arabes traquaient jeudi les derniers jihadistes dans la ville de Tabqa, dont la reprise mercredi ouvre la voie vers Raqa, la "capitale" de facto du groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

'Après la libération de Tabqa, nous en sommes à la quatrième phase (de la bataille de Raqa) (.) L'assaut contre Raqa sera lancé en début d'été', a indiqué Rojda Felat, une commandante des Forces démocratiques syriennes (FDS), interrogée par l'AFP dans la ville de Tabqa. La conquête mercredi de cette ville du nord de la Syrie, après des semaines de combats, est l'une des plus importantes victoires des FDS, qui rassemblent des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington et affrontent Daech depuis 2015.

"Les campagnes militaires (contre l'EI) se poursuivront", a assuré Kahraman Hassan, commandant adjoint des FDS, lors d'une conférence de presse vendredi à Tabqa. Pour accélérer la défaite des jihadistes, la Maison Blanche vient d'autoriser le Pentagone à livrer des armes aux YPG, composante kurde des FDS considérée par les États-Unis comme la meilleure force pour affronter l'EI dans le nord de la Syrie.

"Avec le début de l'assaut contre Raqa (.), nous allons recevoir, comme ils (les Américains) nous l'ont promis, les armes et les véhicules blindés", a indiqué le commandant Hassan. Nous pensons que nous allons les recevoir bientôt', a -t-il indiqué.

Il a également vu dans le centre des inscriptions en caractère noir laissées par les jihadistes sur des poteaux: "Sachez que le paradis est atteint grâce au combat", "Préparez-vous à les combattre avec toutes vos forces". Depuis ce lancement, les FDS, avec le soutien aérien américain, ont pu s'emparer de larges zones dans la province du même nom.

More news: "Les Français dépensent trop", dit Juncker à Macron
More news: Syrie: les rebelles suspendent leur participation aux pourparlers d'Astana
More news: Libération de 82 lycéennes de Chibok enlevées par Boko Haram — Nigeria

Mais l'annonce américaine a ulcéré la Turquie, alliée des Etats-Unis. Les FDS étaient entrés dans Tabqa le 24 avril, mais l'EI avait opposé une grande résistance en utilisant notamment des tireurs embusqués, des voitures piégées et des drones armés.

En plus des frappes aériennes, les SDF bénéficient de l'aide de conseillers américains ainsi que des canons des Marines déployés il y a quelques mois.

Pour ce qui est de la position du gouvernement syrien envers les groupes armés dirigés par les Kurdes, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Moallem a déclaré cette semaine que la lutte des FDS contre l'EI dans le nord de la Syrie était "légitime". Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui rencontrera M. Trump le 16 mai, a appelé Washington à "revenir sans délai" sur sa décision d'armer les YPG.

La guerre en Syrie, devenue complexe avec ses multiples acteurs et alliances, a fait 320.000 morts et des millions de déplacés depuis 2011.

Like this: