Published: Mer, Mai 31, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

"Prêt" pour le retour, Thomas Pesquet a déjà fait sa valise


L'astronaute français Thomas Pesquet, qui a déjà préparé sa valise, se dit "prêt" pour le retour sur Terre, à trois jours de son départ de la Station spatiale internationale, dans un entretien exclusif à l'AFP. Il aura également effectué plusieurs sorties extravéhiculaires durant son séjour.

Le retour sur Terre de Thomas sera retransmis en direct à la Cité de l'espace, à Toulouse (portes ouvertes à partir de 10h). Ses collègues et lui non seulement "arrivaient à faire tout ce qui était prévu au programme mais en redemandaient" a confié Brigitte Godard dans les colonnes de l'AFP.

L'ingénieur en aéronautique et pilote de ligne, qui aime communiquer et transmettre, a aussi multiplié les jeux des questions-réponses à distance, notamment avec des milliers d'écoliers.

More news: Deux nouvelles arrestations — Attentat de Manchester
More news: PSG : Emery a sauvé sa tête !
More news: Rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine — Diplomatie

Astronaute 2.0, il a utilisé une partie de son temps libre pour partager son expérience sur les réseaux sociaux. Avec un certain succès: 51 000 abonnés sur Twitter, 377 000 sur Instagram, 1,4 million sur Facebook! "Tout ce que je voulais faire de manière personnelle a été fait", explique Thomas Pesquet, qui embarquera vendredi dans le vaisseau Soyouz en compagnie du Russe Oleg Novitsk. Sa dernière vidéo en date, intitulée Un nouveau regard, prend la forme d'une réflexion philosophique. Revenant sur son expérience, il note que, "comme chaque voyage, celui-ci vous amène à vous découvrir vous-même". Un homme de l'espace? "Vu d'ici c'est vraiment difficile de comprendre les frontières, les guerres, la haine". Peggy Whitson, actuelle commandante de bord de l'ISS, rentrera quant à elle en septembre 2017.

Quelques heures après avoir retrouvé la Terre, Thomas s'envolera pour Cologne, en Allemagne, où se trouve le Centre européen des astronautes.

Il passera sa première nuit dans un laboratoire de la ville où l'équipe médicale de l'ESA surveillera sa réadaptation à la gravité après ce semestre passé en apesanteur.

Like this: