Published: Mar, Mai 16, 2017
Sport | By Katia Genin

Emmanuel Macron confirme son engagement pour Paris 2024


Q: En 2005, lors d'une visite identique, la candidature de Paris était sortie du lot dans le rapport final de la Commission d'évaluation, mais Londres s'était imposé.

Alors que se déroulait l'investiture du président Macron, le CIO a commencé une visite de trois jours pour étudier le dossier de Paris 2024.

"C'est un honneur qu'il nous fait".

More news: Présidentielle: Macron nettement devant Le Pen au second tour
More news: Hollande et Macron se préparent à une passation du pouvoir "amicale"
More news: Dernier conseil de ministres du président Hollande

Avec ses résidences universitaires qui permettent d'héberger 16.000 étudiants en attendant la construction de 4.500 lits supplémentaires financée par l'université elle-même, et ses structures sportives, UCLA est l'un des arguments-choc de LA 2024 qui a fait le choix d'utiliser, comme pour les sites de compétition, des structures déjà existantes, plutôt que de construire un Village olympique, projet souvent dispendieux et en proie à des retards. Au programme les organisateurs de Paris 2024 exposeront leur vision: un projet utile, un futur village olympique destiné à durer après les jeux, la construction de 4 500 logements, des équipements sportifs de proximité, une piscine. "Paris est toujours une bonne idée", a estimé M. Baumann, au cours d'un point presse au Conseil économique, social et environnemental à proximité de la Tour Eiffel.

Lors de son discours d'introduction, Tony Estanguet, coprésident du comité de candidature, a fait une référence directe au chef de l'Etat élu: "Notre équipe a un nouveau membre, le nouveau président de la République Emmanuel Macron".

Le Suisse s'est exprimé en français sous les yeux de Teddy Riner, double champion olympique de judo (2012, 2016), Marie-Josée Pérec, triple championne olympique en athlétisme (1992, 1996) et Rudy Gobert, le basketteur des Utah Jazz. Pendant les Jeux, Paris va se transformer en parc olympique avec une grande compacité, 22 sports dans un rayon de 10 kilomètres autour du Village olympique. "Là, enfin, on a deux jours et demi, des visites sur sites et des échanges en salle, pour se poser avec eux et développer tout le travail de l'équipe de Paris 2024", a encore souligné Tony Estanguet, qui devra cependant composer avec la manifestation d'opposants programmée samedi après-midi à Châtelet à l'appel du collectif Non aux JO 2024 à Paris. En soirée, un dîner de gala était organisé entre Paris-2024 et la commission du CIO au Petit Palais, qui serait la maison des athlètes en cas de succès de Paris dans la course aux Jeux-2024 contre Los Angeles. Cette visite intervient seulement deux jours après celle réalisée à Los Angeles, où la commission du CIO avait été bluffé par un projet californien "sans risques majeurs".

Like this: