Published: Jeu, Mai 25, 2017
Économie | By Estienne Trouve

Donald Trump est arrivé en Israël

Donald Trump est arrivé en Israël

"J'espère travailler prochainement avec ces deux leaders pour achever une paix durable" a dit Trump en se tournant vers Abbas, et il n'a pas exigé d'Israël, contrairement à son prédécesseur et d'autres " amis " d'Israël autoproclamés, qu'Israël fasse des concessions pour atteindre la paix. "Au lieu de dire merci aux Etats-Unis, il se sentent enhardis", a-t-il déploré depuis Israël, pays préoccupé au plus haut point par l'influence de l'Iran, son soutien à des organisations comme le Hezbollah libanais, un des grands ennemis d'Israël, ainsi que par ses activités nucléaires.

"Ce qui s'est passé avec l'Iran a rapproché d'Israël de nombreuses parties du Moyen-Orient", a-t-il jugé lors de sa rencontre avec le président israélien Reuven Rivlin.

Donald Trump est arrivé à Jérusalem ce lundi matin, arrivé à bord du premier vol direct entre l'Arabie Saoudite et Israël, où il a exalté les "liens indestructibles" entre l'Etat hébreux et les Etats-Unis.

Au sujet du conflit israélo-palestinien, Donald Trump s'est contenté d'afficher sa détermination à contribuer à la paix, sans dire précisément comment. "Mais avec de la détermination, des compromis et la conviction que la paix est possible, Israéliens et Palestiniens peuvent conclure un accord", a-t-il déclaré devant un parterre d'officiels israéliens et américains au musée d'Israël à Jérusalem. Il deviendra le premier président américain à visiter le Mur des Lamentations, site sacré pour les juifs. Ces papiers contiennent habituellement des prières ou des voeux. Ivanka Trump, convertie au judaïsme et très pratiquante depuis son mariage avec Jared Kushner, a versé quelques larmes après avoir prié.

M. Trump a promis pendant sa campagne de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade des États-Unis actuellement située à Tel-Aviv, rompant ainsi avec la communauté internationale et des décennies de diplomatie américaine.

More news: " "L'organisation " Etat Islamique " revendique l'attaque — Attentat de Manchester
More news: Et de six pour l'intouchable Juventus — Italie
More news: France : Boris Boillon en correctionnelle pour blanchiment de fraude fiscale

M. Trump a ensuite rendu hommage aux six millions de Juifs tués pendant l'Holocauste, mardi à Jérusalem, en demandant au monde de ne jamais oublier "l'heure la plus sombre de l'histoire".

Sur le plan des symboles, il est allé prier lundi devant le mur des Lamentations, dans la vieille ville de Jérusalem conquise par Israël durant la guerre des Six-Jours, en 1967, une première pour un président américain.

Les Palestiniens, eux, veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'État auquel ils aspirent depuis des décennies. Le président américain avait émis à plusieurs reprises la volonté que davantage soit fait pour lutter contre le terrorisme au niveau de l'Alliance atlantique. La paix n'a pas paru plus hors de portée depuis des années. Il souhaite remettre sur leurs rails les négociations pour la résolution du conflit israélo-palestinien, enlisées depuis 2014.

"La coopération en matière de renseignement est fantastique, elle n'a jamais été aussi bonne", a affirmé de son côté le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Like this: