Published: Mar, Mai 30, 2017
Culture | By Renaud Astier

Cannes : Diane Kruger, prix d'interprétation féminine

Cannes : Diane Kruger, prix d'interprétation féminine

Dans sa carrière, Diane Kruger a tourné pour Wolfgang Petersen ("Troie"), Quentin Tarantino ("Inglourious Basterds"), ou le Français Benoît Jacquot ("Les adieux à la reine"). Il fournit également à Diane Kruger un rôle puissant qui pourrait, selon certains festivaliers, lui valoir les faveurs du jury pour un prix d'interprétation féminine.

Diane Kruger joue ici une femme qui perd son fils de 6 ans et son mari dans un attentat.

More news: C'est officiel, Clichy s'en va — Man City
More news: Les TGV font peau neuve, ils s'appelleront désormais "inOui" — SNCF
More news: L'homme par qui la paix arrivera — Donald Trump

Diane Kruger était la véritable attraction de la montée des marches du film In the Fade. À Cannes, où elle a rencontré le réalisateur allemand d'origine turque, Fatih Akin, lors d'une soirée sur une plage de la Croisette. Mais faute de preuve tangible, ils ne sont pas condamnés et Katja, déjà accablée par l'horreur, la perte et le deuil, sombre dans la vengeance. Qui plus est, les personnages manquent d'épaisseur et tombent parfois dans la caricature à l'image de l'avocat chauve et méchant des jeunes néonazis, à croire qu'Akin avait peur de pas réussir à faire passer son message.

À trop vouloir plaire et rejoindre un public plus vaste avec une formule éculée, Fatih Akin sacrifie toute subtilité à ce récit qu'il a coécrit et gâche malheureusement une magnifique occasion de revenir au premier plan du cinéma mondial. In the Fade n'est ni l'un ni l'autre, juste un thriller simpliste et terne où rayonne une impressionnante absence de profondeur psychologique. Si le film existe et fonctionne, c'est grâce à elle. Elle lui découvre un frère jumeau, Louis, et s'aventure à prendre contact avec lui. The Square, film du réalisateur suédois Ruben Östlund, porté par l'acteur danois Claes Bang, avec Elisabeth Moss et Dominic West, vus respectivement dans les séries The Wire et Mad Men, a ainsi reçu la Palme d'Or. Le film figurera sans doute au palmarès. Jérémie Renier est bien plus convaincant que d'habitude dans un double rôle, et Marine Vacth - révélée il y a quatre ans par le même Ozon dans "Jeune et jolie" - impose sa beauté mystérieuse et son charisme comme sans effort.

Like this: