Published: Ven, Janvier 13, 2017
France | By Rebecca Lemoine

Les amendes vont doubler, voire tripler — Stationnement à Paris

Les amendes vont doubler, voire tripler — Stationnement à Paris

Elles seront affectées à des missions de lutte contre les incivilités, la pollution, le contrôle des couloirs de bus et le stationnement gênant, entre autres. La mairie de Paris veut lutter contre les fraudeurs et les voitures ventouses. Selon Le Figaro, à compter de janvier 2018, Anne Hidalgo a décidé d'augmenter considérablement le prix des amendes pour non-paiement de stationnement. A titre de comparaison, elle s'élève à 96 € à Londres, 90 € à Barcelone ou encore à 55,50 € à Amsterdam. En cas de paiement dans les 3 jours, ces amendes seront minorées à respectivement 35 euros et 24,5 euros.

En parallèle, la ville de Paris devrait moderniser ses horodateurs.

Les automobilistes qui se dispensent de glisser de la monnaie dans les parcmètres de la capitale devront bientôt changer de conduite. Ainsi, au lieu d'un PV de 17 euros, l'amende s'élèvera à 50 euros du 1er au 11e arrondissement et à 35 euros du 12e au 20e arrondissement.

CIRCULATION De nouveaux montants pour stationnement non-autorisé seront proposés à la fin du mois au vote du Conseil de Paris. Elle donne aux communes le droit de fixer le montant des amendes pour non-paiement du stationnement.

More news: À partir de 2026, le Mondial se jouera à 48 — C'est officiel
More news: Parrot : cela ne va pas fort chez le constructeur de drones français
More news: Tennis. ATP - Doha : Murray rejoint Djokovic en finale

À Paris, la fraude est estimée à 90% sur les quelque 150000 places de parcmètres.

L'exécutif parisien ne cache pas en effet depuis septembre tabler sur plusieurs centaines de millions d'euros de recettes supplémentaires. Christophe Najdovski, adjoint EELV aux Transports d'Anne Hidalgo précise même que le manque à gagner, est estimé à 300 millions d'euros par an, "soit le coût du fonctionnement des crèches ou le coût des dépenses de sécurité".

La facture explosera donc pour un stationnement de sept heures (la durée maximale autorisée) au centre de Paris, qui pourra atteindre 62 € contre 28 € selon le tarif actuel. Aujourd'hui, il faut, en moyenne, 21 minutes pour trouver une place à Paris, selon l'appli mobile Polly qui aide les conducteurs à se garer. Les seuls véhicules qui pourront encore se garer gratuitement seront ceux qui ne polluent pas, à savoir les voitures électriques. Cela coutera 8 euros pour la 3ème heure puis 10, 12 et 12 euros (zone I); 4,80 euros puis 7,2 euros, 8,6 euros et 9,6 euros (zone II).

Les tarifs résidentiels et professionnels ne changent pas.

Like this: